Charte professionnelle

  1. L’accompagnement proposé a pour vocation à prendre soin de la relation avec vos enfants ; en aucun cas il ne se substitue à une prise en charge médicale et/ou thérapeutique, néanmoins il peut être bénéfique en complément d’une éventuelle prise en charge par un professionnel de santé ou un thérapeute
  2. L’accompagnante s’engage à respecter l’accompagné(e) ainsi que sa famille, son droit à la dignité et à ne pas être jugé ni discriminé
  3. L’accompagnante se réserve le droit de refuser un accompagnement notamment si les objectifs désirés par l’accompagné ne sont pas conformes aux valeurs de l’accompagnante, ou si l’accompagnante doute de ses compétences ou de ses ressources à accompagner une problématique particulière
  4. Avant de démarrer un accompagnement, un entretien préalable au téléphone ou un formulaire en ligne permettra :
    • A l’accompagnante et l’accompagné(e) de s’assurer de la compatibilité de leurs valeurs
    • A l’accompagnante de repréciser son rôle de guidance autant que possible
    • De définir la durée de l’accompagnement souhaité : en une ou plusieurs séances
  5. Dans le cas d’un accompagnement à domicile, l’accompagné(e) s’engage à aménager un temps au cours duquel il ne sera pas interrompu
  6. Au début de la première séance, il sera convenu par écrit les objectifs de l’accompagnement, les termes et les responsabilités de chacun. Il précise aussi la fréquence et la durée des entretiens s’il y en a plusieurs, les différents canaux possibles (physique, visio, whatsapp) ainsi que le tarif de l’accompagnement
  7. L’accompagnante s’engage à être le plus objective possible, à proposer l’accompagnement adapté aux besoins de l’accompagné et ne pas projeter sur l’accompagné(e) des valeurs, désirs et objectifs personnels
  8. L’accompagnante s’engage à favoriser l’autonomie de fonctionnement de ses accompagné(s) et de limiter autant que possible la dépendance à l’accompagnement 
  9. L’accompagnante ne divulguera à l’extérieur aucune information dont elle aurait pris connaissance en consultation et demandera l’autorisation avant de retranscrire sur des supports de communication des échanges en consultation (de façon anonymisée)
  10. L’accompagnante bénéficie de supervisions et intervisions de façon à pouvoir s’appuyer sur ses pairs pour accompagner les parents en difficulté
  11. L’accompagnante actualise régulièrement ses connaissances dans le domaine de l’accompagnement et du développement de l’enfant
  12. L’accompagnante entretient et développe un réseau de professionnels complémentaires à sa pratique et ayant les mêmes valeurs de respect de l’enfant de façon à pouvoir passer le relai efficacement si nécessaire
Retour en haut